About us

Spirit et Steve Chappell…l’histoire de la perche en fibre de verre

Tout commence avec deux hommes (Herb Jenks  et George Moore) qui partagent une passion, des connaissances et une expertise du saut à la perche. Ces deux hommes sont imités quelques années plus tard par deux autres personnages (Steve Chappell et Lane Maestretti)  engagés à réaliser le même rêve. Il faut donc percevoir dans l’histoire de UCS Spirit la continuité d’une passion «  le saut à la perche » qui a permis à  ces passionnés de se rencontrer  pour donner naissance à cette aventure.

Leur rôle est historique dans le développement du saut à la perche grâce à leur personnalité, leur confiance, leur philosophie et leur modèle économique.

 

cms_1.jpg

 

Le projet prend racine au début des années soixante dans un garage au sud de la Californie. George Moore crée une paire de racks mobiles, les premiers du genre.

George imprimeur de métier aime beaucoup le saut à la perche et…. bricole dans son garage. Très rapidement, il est sollicité par les entraîneurs locaux pour se fournir en racks, une production artisanale est née. Il présente ensuite ses racks lors de compétitions universitaires et au cours des plus grands meetings du Sud de la Californie. Il décide peu de temps après, d’élargir sa gamme de produits aux « starting-blocks », haies, et autres matériel ce qui l’oblige à quitter son garage pour une plus grande surface à Whittier (Californie) : l’entreprise PACER est née.

Peu de temps après son déménagement à Whittier, il rencontre un homme qui va non seulement changer son business, mais aussi le cours de l’histoire du saut à la perche. Cet homme  « Herb Jenks », est ingénieur en chimie et vient d’inventer et de concevoir la toute première perche en fibre de verre.

Cette rencontre a lieu dans les gradins lors d’un meeting alors que M. Herb commercialise déjà des perches appelées Browning-Skypole.

Dès leur première poignée de main, George Moore et Herb Jenks deviennent amis et partenaires d'affaires....à vie.  Au cours des quinze années qui suivent, ils produisent trois types de perches en fibre de verre : la Cata-pole noire, la Cata-pole 550+ puis la Pacer III. Chaque perche est plus performante et surpasse le succès de la précédente, récoltant plusieurs records du monde et médailles olympiques.

Mais à l’heure des Jeux Olympiques de Munich, le duo se trouve confronté à ce qui est alors appelé “la polémique des perches interdites”. George Moore passe la plupart de son temps à Munich pour tenter de convaincre le CIO d’autoriser l’utilisation de la dernière perche de Herb, la 550+.

Certains officiels se plaisent à affirmer que cette perche n’est pas disponible pour tous les athlètes, cela conférant un avantage injuste à ceux qui l’utilisent. Malgré plusieurs jours d’intenses négociations, la décision finale est prise et interdit d’utilisation de ces perches pour les Jeux Olympiques de Munich.

Malgré l’amère déception et cette polémique en Allemagne, George décide de profiter de vacances avec sa famille à Londres.

C’est là qu’il est invité à Crystal Palace par l’entraîneur national britannique de saut à la perche pour une épreuve post-olympique. Il rencontre alors un jeune perchiste britannique en devenir, Steve Chappell.

George apprécie immédiatement le jeune perchiste et il en est de même pour sa fille… Deux ans plus tard, Steve se rend aux Etats-Unis pour se marier avec Debbie, fille de George...

A la même époque, Herb et George conçoivent une nouvelle perche, la fameuse PACER III qui rencontre un succès phénoménal et amène la société à déménager à Carson City dans le Nevada (Herb étant un marin passionné il souhaite être plus près de "lac Tahoe"). Steve travaille alors avec le duo à partir de 1978. Il est formé et apprend sous l’œil vigilant d’Herb Jenks.  Steve reprend alors rapidement les rennes du département « production des perches et autres produits » liés à l’athlétisme car Herb souhaite poursuivre d’autres projets.

L'année suivante, en 1979, Herb Jenks décède tragiquement d'une crise cardiaque après une journée de voile sur son bien-aimé lac Tahoe. Cette perte affecte profondément tout l’entourage, la société et toute la communauté internationale de la perche.  George et Steve mettent alors encore plus d’énergie à développer cette activité qu’ils aiment tant.

Au cours de cette année-là, George et Steve découvre le talentueux Lane Maestretti à Detroit, il saute alors pour l’université du Nevada aux championnats NCAA en salle à Reno. Ils suivent son ascension sportive jusqu’au minima olympiques en 1980.

Fans de cet athlète, perchiste et décathlonien, ils lui proposent un travail à temps partiel au sein de la société.

Malheureusement, deux ans plus tard la tragédie frappe de nouveau la société, George Moore décède d’une tumeur au cerveau à l’âge de 51 ans.

Une nouvelle fois, la famille de la perche perd un véritable ami et un leader charismatique.

Steve est nommé directeur général de la société PACER.

L'un des objectifs immédiats de Steve est de mener à bien un objectif que George et lui-même se sont fixés au moment de la découverte de la maladie de George : élargir et développer leurs activités au niveau international.

Grâce à son expérience, à sa connaissance du marché britannique et à ses relations avec un réseau d’entraîneurs et d’athlètes, il réussit ce projet : vendre plus encore les produits de la société sur la scène internationale.

Il se rend alors aux Championnats du Monde à Helsinki en 1983 pour amener des perches à l’entraîneur en chef russe, Igor Ter-Ovanessian.

Steve et son collègue, Bernhard Steiner laissent alors un lot de perches au village des athlètes pour le coach russe.

Très vite Steve reçoit un appel téléphonique lui demandant si le jeune Bubka peut utiliser ces nouvelles perches. Steve laisse le libre choix à l’entraîneur de déterminer les athlètes capables de sauter avec. Ils apprennent par la suite, que Sergei Bubka est le choix de dernière minute de l’entraîneur principal. A l’issue de la conversation, Steve et Bernhard se regardent en se demandant qui est donc ce jeune Bubka…

Ils le découvrent rapidement ainsi que le reste du monde……

Sergeï Bubka devient Champion du Monde à Helsinki à l’âge de 19 ans puis il domine la discipline pendant près de quinze ans, battant 35 records du monde, remportant six Championnats du Monde et une médaille d’or Olympique en 1988.

Lane Maestretti rejoint l’entreprise à plein temps après les Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984. Steve Chappell et Lane ont  l’idée de finaliser la conception  d’une perche  sur laquelle Steve a travaillé avec Herb.

Mais au même moment, la société AMF/PACER est reprise par ce qui est alors connu sous le nom de “Corporate Raider” tandis que toutes les petites divisions de la société sont vendues.

Il y a deux parties engagées dans cet appel d’offre : l’une d’entre elle est UCS du New-Jersey (dirigée par la famille Schwartz) et l’autre est la société de l’Illinois, Gill. Durant cette période, Jeff Schwartz d’UCS est en relation avec Steve à propos d’une éventuelle acquisition de Pacer. Lorsque Jeff apprend que Steve et Lane souhaitent rester à Carson City, NV, il se décide finalement pour une offre directe à « Spirit » qui est le nouveau nom des perches...

La nouvelle entreprise, UCS-Spirit, ouvre ses portes en Janvier 1987 à Carson City au Nevada, juste quelques semaines après l’acquisition de Pacer par la société Gill dans l’Illinois.

En l’espace de six mois, la première perche Spirit quitte la ligne de production à temps pour que Doug Fraley puisse gagner les Championnats Américains NCAA. En Europe, Philippe COLLET est le premier perchiste à les utiliser en avril 1987, puis il devient en 1989 le distributeur exclusif Spirit en France avec sa société MATSPORT....cette aventure continue aujourd’hui.

Comme les précédentes générations de perches, cette nouvelle Spirit rencontre un immense succès et les meilleurs sauteurs des Etats-Unis et du monde entier contribuent au développement de l’activité de la société Spirit.

Il subsistait cependant un petit doute qui rendait Steve et Lane anxieux : Sergeï Bubka accepterait-il de changer de perche en 1987 et ce malgré l’amitié très forte qui lie Steve et Sergeï à cette époque. Steve et Lane ne sont pas persuadés que Sergeï prendra le risque de changer de perche après sa série de victoires avec le modèle précédent.

Avant les Championnats du Monde à Rome, Steve lui livre un lot de perches Spirit à Stockholm. Quand il remet l’étui à Sergei, Steve a la réponse tant attendue : Sergei exprime sa totale confiance en Steve et Lane, et lui confirme qu’il utilisera les meilleurs perches du marché. Sergeï Bubka réalise ensuite 19 records du monde avec ses nouvelles perches Spirit.

Au cours des quatre dernières olympiades, les médailles d’or remportées par des perchistes (hommes et femmes) utilisant les perches Spirit sont : Stacy Dragila et Nick Hysong (Sydney 2000), Tim Mack (2004) et Yelena Isinbaeva (2004-2008) et plus récemment, Jenn Suhr et Renauld Lavillenie lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. 

Voilà maintenant 25 ans que les perches Spirit sont la référence absolue. Ces perches garantissent fiabilité et performance aux perchistes débutants comme aux plus grands champions.

Steve Chappell et Lane Maestretti tiennent une place unique dans le développement des perches en s’appuyant sur les avancées de George Moore et Herb Jenks.

Ils poursuivent la culture de l’innovation, de l’excellence et du dépassement pour un rêve vieux de 50 ans.

PS : Après avoir découvert les « Masters de Saut à Perche » de Grenoble en 1987, Steve Chappell décida de créer à Reno, Nevada la plus grande compétition de saut à la perche au monde.

Depuis et chaque année a lieu le « UCS-SPIRIT Pole Vault Summit ». En janvier 2013, 1300 perchistes dans 68 concours ont sauté le même jour et dans un même lieu…